Mashup Camp 2 – Et le gagnant est … Weatherbonk!

Dans le contexte d’un renouveau des services Internet porté par l’avènement d’une nouvelle génération du Web qualifiée de 2.0, apparait un nouveau concept de services innovants : « Le Mashup »

Cette nouvelle famille de sites Web, pur produit de la génération 2.0 se caractérise par sa nature hybride. En effet, il ne s’agit plus ici de construire de toute pièce un site mais cette fois d’agréger/mixer (masher) les contenus et fonctionnalités d’autres sites déjà existants. Cette nouvelle façon de développer, rendue possible grâce à la mise à disposition par les éditeurs de site de leurs APIs, donne naissance à un véritable phénomène de mode. Ainsi, une grande communauté de développeurs passionnés et d’explorateurs des usages Internet donnent aujourd’hui libre court à leur créativité pour imaginer de nouveaux concepts de services.

Ce phénomène, qui semble prendre toute son ampleur depuis quelques mois  d’après le site programmableweb.com, près de trois (2.73) nouveaux mashups chaque jour  méritait son propre événement : Le Mashup Camp. Les 12 et 13 juillet derniers se déroulait alors le deuxième opus de cette conférence d’un nouveau genre, le Mashup Camp 2 à Sunnyvale au sein du Computer History Museum.

Cet événement, qui se revendique être une « non-conférence » se distingue par son format particulièrement étonnant. En effet, lors de ce « Camp » le programme des sessions organisées est intégralement construit par les participants qui proposent leurs thèmes et leurs formats (discussion ou présentation). Ce concept de « Camp » dont la devise pourrait être « no spectator, only participant » semble aujourd’hui se développer à travers le monde. Ainsi, organisé selon le même modèle, le BarCamp réunissait le 10 juin dernier à Paris prés de 80 développeurs, VCs, consultants et amateur passionnés.

Au cœur du Mashup Camp 2, entre des discussions portant sur des thèmes aussi variés que « API Pricing Models » et « Web 2.0/AJAX Development Patterns », le Speed Geeking fil rouge de l’événement, consistait à faire s’affronter une vingtaine de développeurs présentant leurs mashups. Le vainqueur, Weatherbonk.com, couple les contenus de Google Maps aux informations météorologiques et routières d’une quinzaine d’autres sources. Ce site, simple d’utilisation, se révèle particulièrement utile dans la région de San Francisco grâce à une carte permettant de voir arriver en temps réel le fog (brouillard si fréquent dans la Baie) sur la ville.

Bravo Weatherbonk.com

About these ads
Explore posts in the same categories: Internet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

%d bloggers like this: